AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Lun 7 Déc - 17:46




Prendre le grand air
« The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.

Depuis quelques mois, j'essaie de prendre l'habitude de venir courir dans la vallée tous près de la ville. Je n'ai pas beaucoup de temps pour aller faire du sport tous les jours et me tenir en forme. Donc, j'essaie d'aller courir quelques fois par semaine lorsque j'ai le temps. Comme j'ai pris mon samedi de congé, sans travail, sans ma mère, seulement pour moi et faire ce que j'ai envie. J'ai décidée de prendre un peu l'air. Je vais allée me baladée et essayer de trouver une façon de régler mes problèmes a mes sentiments. Je n'ai toujours pas revu Derek depuis Halloween. Nous avons pas eu le temps de discuter, puisque Dylan était avec nous et elle ne sait toujours pas ce qui est arrivé entre nous. Je ne sais plus trop quoi faire, j'ai besoin de me vider l'esprit et de pensée a absolument rien. Je serais peut-être capable de prendre une décision par la suite, je l'espère. Il était environ 10h00 lorsque je terminais mon déjeuné. Je ramassais la cuisine et allais me changer pour partir. J'enfilais mes vêtements de sport et une veste. Ce temps ci de l'année n'est pas le plus chaud. Je pris tous ce que j'avais de besoin et pris ma voiture pour aller en direction de la vallée. Une fois arrivée, je me garais dans le stationnement, pris mes choses et sortis de la voiture. J'allais ensuite prendre le sentier que j'ai l'habitude de prendre. Je me mis a courir, laissant tous derrière moi, l'esprit vide. Je respirais le grand air de la vallée, rien ne pouvais me faire autant de bien qu'a cet instant précis. Je m'arrêtais environ 40 minutes plus tard, a bout de souffle. J'allais m’asseoir sur un banc tous près. Je pris quelques gorgées d'eau et respirais pour reprendre mon souffle. C'est alors que j'observais le paysage, tranquillement, le regards perdu, l'esprit vide. Je croisais alors le regards de Derek... Je restais sans mot, je ne pensais pas du tout voir Derek ici, aujourd'hui...  

acidbrain




You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Mer 16 Déc - 12:05
Prendre le grand air
....
Maxyne I. Harrigton ✧ Derek J. Teller
Ces derniers temps je me posais trop de questions plus précisément depuis que je m'étais retrouvé dans le même lit que Maxyne. Entre cela qui était complètement inattendu et le retour de Dylan dans ma vie j'étais plus perdu que jamais. Bien sur je savais que j'étais toujours amoureux de Dylan, avec le temps j'avais finis par croire que ça ne changerais jamais. Dylan avait toujours était la fille à mes yeux, l'unique. Seulement je ne pouvais pas nier que ce qui s'était passé avec Maxyne avait son importance. Maxyne n'était pas une fille de passage comme j'avais pu en avoir depuis ma rupture avec Dylan, elle représentait bien plus que cela. Je ne pouvais pas faire comme ci je n'avais pas éprouvé ces sentiments à son égard. Même après tout ce temps, je continuais à ressentir quelque chose de particulier pour ma meilleure amie, quelque chose que je ne parvenais pas à expliquer et s'était finalement cela qui compliquait les choses. Je ne savais pas trop quoi faire, je ne voulais pas les perdre toutes les deux, ça serait bien trop dur de supporter une telle douleur. Je m'étais confié à mon meilleur ami à ce sujet et ses conseils avait était de très bonne écoute. J'avais pris ma décision, il fallait que je vois Maxyne afin de mettre mes sentiments au clair pour elle ensuite je serais plus apte à prendre une décision en ce qui concernait Dylan. Je n'avais pas revu Maxyne depuis l'événement «  Halloween », d'ailleurs cette soirée avait était plutôt étrange. Me retrouver entouré de Dylan et de Maxyne en sachant ce qui s'était passé m'avait vraiment mis mal à l'aise. Je n'étais pas du genre à mentir et à faire semblant hors s'était ainsi que je m'étais conduit, j'avais fais comme ci Maxyne n'était rien de plus qu'une amie et j'avais en quelque sorte mis Dylan sur la touche. Cela ne se faisait clairement pas, ça ne me ressemblait pas tout court. J'avais eu du mal à trouver le courage d'aller voir Maxyne mais je m'étais finalement jeté à l'eau. Après une bonne douche et un bon café afin d'avoir les idées en ordre, du moins autant que possible, je pris mes clefs et parti chez Maxyne. Arrivé à destination, je constata qu'elle n'était pas chez elle, j'entrepris d'aller la voir au travail mais visiblement elle ne s'y trouvait pas non plus, d'ailleurs sa mère ne m'avait pas vraiment offert un bon accueil. Il fallait dire que je ne m'étais jamais très bien entendu avec sa mère, elle m'avait toujours vu comme une sorte de parasite pour Maxyne. Bref, j'étais garé devant son lieu de travail, le moteur toujours en route, je réfléchissais à l'endroit où Maxyne pourrait être. Je pensa rapidement à la vallée, je savais que s'était un endroit où elle aimait prendre l'air et faire du sport. Après tout, je n'avais rien à perdre à essayer. Je me mis donc en route et eut beaucoup de chance car je trouva rapidement une place pour ma garer. Je pris une profonde inspiration puis sorti de la voiture, je devais avouer que je me sentais un brin nerveux à l'idée de voir Maxyne. C'était même étrange de ressentir cela car jusqu'à maintenant, je n'avais jamais eu peur de me retrouver face à elle au contraire, chaque retrouvaille était une fête mais aujourd'hui je devais bien admettre que tout était différent. Je marcha donc dans la vallée, empruntant le sentier que Maxyne avait pour habitude de prendre. Je la connaissais par cœur, toutes ses petites habitudes chez elle qui en ferait craquer plus d'un. Je marcha plus d'une demie-heure commençant à me dire qu'elle n'était pas là. C'est alors que je vis une silhouette assise sur un banc, elle me semblait vraiment familière. Je fronça légèrement les sourcils tout en m'approchant, je reconnu alors Maxyne et un sourire se dessina automatiquement sur mon visage. Cela était tellement naturel, la revoir me faisait un drôle d'effet, je sentais mon cœur se soulever sans que je ne puisse rien contrôler. Je me trouvais face à Maxyne depuis quelques secondes lorsque cette dernière releva la tête, elle semblait pensive un peu plus tôt mais désormais elle semblait plutôt surprise. - Salut... Commençais-je alors avec une certaine hésitation. - Je sais que tu ne t'attendais pas à me voir ici mais il fallait que je te vois... Je prenais un ton aussi assuré que possible même si dans le fond je me sentais assez mal à l'aise. C'était même étrange de me sentir ainsi car je n'avais jamais était mal à l'aise avec Maxyne avant aujourd'hui. J'affichais un sourire en coin en espérant qu'elle ne remarque pas mon léger malaise. Il fallait que je lui expliques les raisons de mon silence depuis la soirée " Halloween", il fallait que je lui parles à cœur ouvert de mes sentiments si je voulais avoir une chance de savoir où j'en étais réellement.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Ven 18 Déc - 14:04




Prendre le grand air
« The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.

Courir et me défouler avait toujours été quelque chose de libérateur. Il n'est pas seulement positif pour mon corps mais également pour mon esprit. Je me sens toujours mieux lorsque je fini de courir, il n'y a rien de mieux, je me sens beaucoup mieux par la suite. Ma tête était rempli de nombreuse chose, je devais mettre mes idées au clair, je n'avais pas le choix. Je ne savais pas quoi faire entre mes sentiments pour Aymeric et ceux que j'ai découvert pour Derek. Je n'avais pas du tout envie de le perdre et je ne voulais pas non plus passer par dessus quelque chose. Je ne savais pas ce qu'il pourrait arriver entre nous, il y a bien un part de mon cœur qui aimerais savoir. Cependant, je ne veux pas risquer une si belle amitiés. Je ne voulais pas non plus risquer ma relation avec Aymeric pour aucune raison. Il y avait beaucoup trop de chose en jeu, je ne me sentais pas très bien lorsque j'y pensais. Après 40 minutes de course, j'allais m'assoir sur un petit banc pour admirer le paysage un peu et reprendre mon souffle. J’aperçus alors Derek, lorsqu'il me vit, il s'approcha de moi. Je me levais, légèrement déstabilisée, je ne m'attendais pas a le voir. Pourtant, j'étais heureuse de le voir, mon estomac se noua... nerveuse de le revoir depuis l'Halloween. Il prit la parole en premier, il me salua et ajoutait que je ne m'attendais pas a le voir ici mais il devait me parler. Je commençais toute suite a paniquer, je n'avais pas du tout envie qu'il me dise que notre amitié était terminé et ce qui c'était passé entre nous également. Je n'avais pas envie de discuter, mais il était bien plus sage de le faire, j'avais peur. Je le pris dans mes bras et déposais un baiser à la base de sa mâchoire. Je le serais contre moi, je ne savais pas trop pourquoi j'eus cette impulsion, pourtant je me sentais beaucoup mieux dans ses bras. Cela ne m'aidais pas du tout ... Je me reculais légèrement gênée, je ne savais pas si cela était une bonne idée. Désolé... c'était plus fort que moi... je n'aurais pas du... Je baisais les yeux légèrement sur mes doigt entremêlés. Je ne savais pas trop comment me comporter avec lui, j'étais partagée. J'avais toujours ses petits papillons dans mon ventre, comme a nos retrouvailles... Je relevais mon regards vers le siens. Tu as raison, nous devons discuter... mais je crains cette discussion pour être honnête... Ce qui était vrai, j'avais peur de bien des choses. Il y avait plusieurs éventualités, plusieurs ne me plaisais pas. Je n'étais pas la seule a prendre cette décision...

acidbrain




You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Lun 21 Déc - 10:35
Prendre le grand air
....
Maxyne I. Harrigton ✧ Derek J. Teller
Il fallait que je vois Maxyne, j'avais besoin de lui parler de ce que je ressentais pour elle. Je regrettais d'avoir mis autant de temps avant de venir vers elle, j'avais souhaité réussir à savoir ce que je voulais vraiment seulement je restais toujours avec les mêmes questions et je n'avais toujours aucunes réponses. J'avais beaucoup hésité avant de venir voir Maxyne, elle me manquait s'était certain mais je craignais de me confronter avec elle. Depuis nos retrouvailles, tout était différent dans mon cœur. Je me surprenais à sourire bêtement en pensant à elle, j'avais envie de la revoir et de me trouver à nouveau dans ses bras. J'en avais besoin mais quelque part je culpabilisais de ressentir cela. Désormais Dylan était de retour dans ma vie et ce n'était pas une chose que je pouvais prendre à la légère. J'avais conscience que j'étais toujours amoureux de Dylan, mes sentiments pour elle n'avait pas changés avec le temps mais je ne pouvais pas nier que je ressentais quelque chose pour Maxyne. Je détestais me trouver dans cette situation, je n'étais pas quelqu'un de faux, j'avais donc pris mes distances avec Maxyne et Dylan pour tenter de remettre de l'ordre dans mes sentiments. Je n'y étais toujours pas parvenu mais les conseils de mon meilleur ami avaient portés leur fruits. Il avait raison, il fallait que je vois Maxyne afin de savoir où nous en étions. Je ne savais pas trop comment je m'y prendrais, ni même comment cette discussion allait se passer. Le fait de ne pas savoir m'angoissais, je ne voulais pas la perdre, cela serait une trop grande douleur. Cette idée m'effrayait mais je devais cessé de fuir et prendre mon courage à deux mains. C'était ce que j'avais fais aujourd'hui, je m'étais rendu chez Maxyne avec un certain nœud à l'estomac. J'avais pu constater à mon arrivée qu'elle n'était pas chez elle, je tenta donc le coup en allant voir sur son lieu de travail, elle n'y était pas non plus. J'avais réfléchi quelques instants puis avait pensé à la vallée, je savais qu'elle aimait beaucoup cet endroit. Je me rendis donc à la vallée, une fois arrivé à destination, je gara mon petit bébé, en descendit puis emprunta le sentier que Maxyne avait pour habitude de prendre lorsqu'elle venait ici. Je n'espérais qu'une seule chose : qu'elle soit là et prête à me parler. Alors que je marchais doucement, plusieurs possibilités me traversaient l'esprit. J'avais peur de constater qu'elle ne voulait plus de ma présence dans sa vie après ce qu'il s'était passé entre nous. C'était dur d'avoir ce genre de pensées car elle comptait tellement pour moi. Je marcha durant plus d'une demie heure lorsque j'aperçus une silhouette bien trop familière assise sur un banc. Je m'approcha avec hésitations, mon cœur se souleva de façon incomparable lorsque je vis qu'il s'agissait de Maxyne. J'étais à la fois soulagé et nerveux de la voir, s'était étrange de me sentir ainsi en la présence de Maxyne, s'était bien la première fois que je me sentais mal à l'aise auprès d'elle. Maxyne venait de lever les yeux sur moi, elle semblait surprise et je pouvais le comprendre. Sous son regard, je sentais ce malaise grandir en moi. Je lui lança donc un simple salut puis lui avoua que j'avais conscience qu'elle ne s'attendait pas à me voir ici mais qu'il fallait que je la vois. Maxyne venait de se lever, mon cœur battait la chamade face à son silence. Notre échange de regards dura je ne sais combien de temps, une éternité me semblait-il. Maxyne vint alors se blottir dans mes bras, j'étais surpris par son geste mais heureux de la sentir contre moi, cela me réconfortait. Je la serra doucement, fermant les yeux quelques secondes afin de savourer notre étreinte. La sentir dans mes bras me faisait un bien fou, elle m'avait vraiment manqué. Quelques instants après, Maxyne se détacha alors légèrement puis déposa un baiser à la base de ma mâchoire. Je ne pu m'empêcher de sourire sur le coup, si je n'étais pas si doué pour cacher mes véritables émotions, elle m'aurait vu rougir, sans aucun doute. Maxyne s'excusa en m'avouant que cela avait était plus fort qu'elle, ajoutant qu'elle n'aurait pas du. Maxyne venait de baisser les yeux sur ses mains, la façon dont ses doigts étaient entremêlés montrait qu'elle était également nerveuse. - Maxyne... tu n'auras jamais à t'excuser parce que tu te retrouves dans mes bras... Je venais de prendre son menton dans la paume de ma main afin qu'elle relève les yeux sur moi. Chose qu'elle fit, je m'étais exprimé auprès d'elle de façon très douce. Elle l'ignorait mais la sentir dans mes bras était une chose qui m'avait réellement manqué. Maxyne me disait alors qu'elle pensait que j'avais raison, que l'on devait discuter mais qu'elle craignait cette discussion. Je voyais qu'elle n'était pas rassurée, je ne l'étais pas non plus mais n'en faisais rien transparaître. Je détestais la voir ainsi, il fallait que l'on saches ce qu'il en était pour nous deux, pour notre bien. Je dissimulais donc cette angoisse qui me nouait l'estomac et lui pris la main avec douceur. Je me sentais tremblant, s'était étrange car à l'accoutumée j'étais quelqu'un qui était sur de lui. Seulement je devais avouer qu'avec Maxyne, tout était bien différent. Je mis un court instant avant de prendre la parole alors que mes yeux étaient plongés dans ceux de Maxyne. Je cherchais mes mots, j'avais peur de ne pas savoir m'exprimer comme il le fallait et que cela ne gâche tout entre nous. - Je dois t'avouer que je n'étais pas rassuré non plus à l'idée de te confronter mais je ne peux pas me permettre de te perdre Maxyne... pas après ce que j'ai ressenti dans tes bras... Je m'exprimais sincèrement, je gardais mon regard dans le sien alors que mon cœur battait à vive allure. S'était incontrôlable, cette vitesse à laquelle allait les battements de mon cœur était le signe de cette angoisse que j'éprouvais mais également la preuve que Maxyne comptait plus que les autres. J'avais toujours l'estomac noué mais je voulais absolument lui dire ce que je ressentais. - Je... j'ai des sentiments pour toi Maxyne et si je suis si effrayé à l'idée de te perdre c'est parce que ça représentes beaucoup pour moi... Je marqua une courte pause, avalant difficilement ma salive. C'était une émotion toute particulière qui me dominait, j'avais vraiment peur de la perdre en lui révélant ce que je ressentais pour elle. Maxyne faisait partie intégrante de ma vie et je ne me voyais vraiment pas sans elle. J'avais toujours mon regard dans le sien, je serrais un peu plus sa main, ce simple contact avec Maxyne m'aidait quelque part. Cela m'encourageait à poursuivre, de mon autre main je vins caresser sa joue avec tendresse. - Tu comptes beaucoup pour moi... Je venais d'ajouter cela dans un souffle, je sentais mon cœur battre de plus en plus fort. C'était incontrôlable, j'avais encore des pensées que je devrais chasser de mon esprit. Ce que je ressentais en la présence de Maxyne n'avait pas de mots mais s'était réel et vraiment intense. Je ne pouvais pas le nier, je ne pouvais pas l'ignorer. Cet effet qu'elle avait sur moi n'était pas sans conséquences mais si j'étais certain d'une chose, s'était qu'elle en valait la peine.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Lun 28 Déc - 4:28




Prendre le grand air
« The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.

Cet endroit était comme mon château fort lorsque nous sommes enfant. Cet endroit où tu peux te cacher toute la journée et personne ne vient te déranger. Tu peux faire ce que tu as envie sans avoir quelqu'un qui regarde tous ce que tu fais. La ou en vieillissant tu te recueille lorsque tu as de la peine ou que tu t'es chicané avec ta meilleure amie. La vallée est cet endroit pour moi, de nombreuses années plus tard. Je viens souvent ici, pas seulement pour me tenir un peu en forme mais bien pour me vider l'esprit et réfléchir. Il y avait plusieurs choses au quel je devais réfléchir et j'en avais grandement besoin. Je ne savais pas du tout quoi faire avec Derek, ni avec Aymeric. Je n'avais jamais été aussi mélangée de toute ma vie. Je ne savais pas quoi faire ni comment faire pour démailler toutes mes pensées. Il ne m'était jamais arrivée une situation comme celle-là et j'étais complètement perdue... Je venais de courir durant une quarantaine de minutes lorsque je décidais de m'arrêter un peu. J'avais besoin de reprendre mon souffle et regarder le magnifique paysage de la vallée. J'étais plongée dans mes pensées, le regard perdue dans le vide lorsque j'apercue le regard de Derek... Je ne m'attendais pas du tout a le voir ici, j'étais justement ici pour pensée a lui... a nous... Je me levais lui faisans face sans voix. Il prit la parole en premier, me disant qu'il avait besoin de parler, qu'il devait me voir. Mon premier réflexe a été de le prendre dans mes bras et le serrer contre moi. Je ne savais pas pourquoi, mais mon corps était attiré par le sien... comme a nos retrouvailles. Je déposais un baiser sur sa mâchoire et me suis ensuite excusée. Je n'étais pas certaine que cela était approprié a la suite des évènements, je ne savais pas comment réagir pourtant j'avais envie de me retrouver dans ses bras, près de lui. Je regardais ensuite mes doigts entremêlés, lorsqu'il prit la parole en me disant que je ne devais jamais m'excuser de me retrouver dans ses bras. Il prit mon mentons dans la paume de sa main pour que je le regarde, ce que je fis. Je lui dis que j'étais d'accord avec lui, mais que je craignais cette discussion. J'avais l'impression qu'il était du même avis que moi. Je plongeais mon regards dans le sien, le sentir près de moi, je me sentais bien. J'avais ses petits papillons dans mon estomac, je me sentais étrange... Il me dit qu'il avait également peur de cette conversation, mais il ne voulait pas se permettre de me perdre, pas après ce qu'il avait ressentis dans mes bras. Je me posais alors de nombreuses questions, je ne comprenais pas trop, j'avais également se même sentiment... cette même pensée... Je le regardais sans mot, j'attendais la suite de son discourt. Il marquait une pause après quelques mots, il semblait aussi stresser que moi, j'avais se sentiment bizarre dans mon estomac et mon cœur battais a toute vitesse ! Il fini par me dire que je connais beaucoup pour lui... Un sourire sincère et discret apparue sur mon visage. J'étais soulagée, je n'étais pas seule dans cette histoire. Je ne savais pas trop quoi dire, je mis l'une de mes mains sur la sienne et pris sa main, j'embrassait doucement le dessus de sa main pour ensuite lancer tomber doucement nos mains toujours entremêlés le long de nos corps. J'avais l'impression de faire tous ses petits gestes comme si c'était une routine, comme si c'était normal. Tu comptes tellement à mes yeux aussi Derek... Que tu sois devant moi en ce moment, le sentiment qui parcourt tous mon corps confirme ce que je croyais... Je marquais une pause, de ma main libre je la déposais sur sa joue. Je la caressais doicement de mon pouce et lui sourire tendrement. Ce que je ressens pour toi estu très fort, je ne regrette pas ce qui c'est passé entre nous au contraire je suis heureuse que cela se soit passé... J'ai envie d'être dans tes bras de nouveau...   Ma main caressais toujours sa joue et mon autre main était toujours dans celle de Derek. Je ne pouvais pas croire que je lui avais avouée tous cela. Pourtant je le pensais et j'étais heureuse de lui avoir dis. Je ne savais toujours pas ce que j'avais envie de faire, j'étais toujours perdue, mais je me sentais pourtant mieux... Mon regard était toujours plongée dans le sien attendant une réaction avec impatience.

acidbrain




You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Mar 5 Jan - 10:42
Prendre le grand air
....
Maxyne I. Harrigton ✧ Derek J. Teller
Il fallait que je vois Maxyne, que je lui parles de ce que je ressentais pour elle. Quelque part, cela m'effrayais mais je n'étais pas du genre à fuir, je refusais de le faire avec Maxyne. Après tout, elle n'était pas une fille comme les autres et je ne pouvais pas me permettre de la perdre. J'avais mis du temps avant de trouver le courage d'aller la voir mais j'étais déterminé à comprendre ce qu'il nous liait vraiment. Je m'étais donc rendu chez elle dans l'espoir de pouvoir mettre un terme à tous ces doutes que j'avais mais je fus plutôt déçus en arrivant car l'endroit était désert. Je tenta donc le coup en me rendant sur son lieu de travail mais au lieu d'y trouver Maxyne, j'avais eu droit à une confrontation avec sa mère qui était loin de me porter dans son cœur. Après réflexion, je me rendis à la vallée, je savais que cet endroit était devenu un refuge pour Maxyne avec le temps. Je m'y rendis en voiture, me gara puis entama une marche à pieds. Au bout d'une trentaine de minutes, je commençais à me dire qu'elle n'était pas là lorsque j'aperçus une silhouette familière assise sur un banc. ll fallait que j'en ai le cœur net, je m'approchais pas à pas, mon cœur manqua un battement en voyant qu'il s'agissait de Maxyne. J'étais décidé à lui parler de ce que je ressentais mais maintenant qu'elle venait de lever les yeux sur moi, j'étais moins sur de moi. Je craignais cette discussion qu'on aurait, on ne s'était pas revus depuis la soirée Halloween et je ne connaissais pas son état d'esprit depuis. Je commença par la saluer avec une certaine hésitation, pourtant je tentais de cacher que j'étais troublé de la revoir. J'ajoutais que je savais qu'elle ne s'attendait pas à me voir ici mais qu'il fallait que je lui parles. Maxyne semblait comme figée sur le coup, je me sentais étrangement mal à l'aise. Finalement, elle se leva puis vint se blottir contre moi. C'était un geste inattendu mais qui voulait tout dire, je l'entoura de mes bras et savoura notre étreinte. Maxyne m'avait vraiment manqué, j'avais beaucoup pensé à elle et j'avais eu envie de me la sentir à nouveau dans mes bras de nombreuses fois. Les battements de mon cœur ne faisait que s'accélérer, s'était dingue cet effet qu'elle avait sur moi. Après un court instant, Maxyne se détache de moi, elle m'embrassa sur la joue puis s'excusa, disant que cela avait était plus fort qu'elle. Je lui affirmais avec sincérité qu'elle n'avait pas à s'excuser de se retrouver dans mes bras. Si j'avais eu le courage de lui dire le fond de ma pensée elle saurait que j'en avais eu envie autant qu'elle, que j'en avais besoin. Maxyne avait baissé son regard sur ses doigts entremêlés, elle me donnait l'impression d'être mal à l'aise. Je pris son menton dans la paume de ma main avec douceur afin que nos regards fusionnent. Maxyne m'avoua avec cette douceur que je lui connaissais tant qu'elle était d'accord avec moi mais que dans le fond, elle craignait cette discussion qu'on aurait. Je la comprenait totalement et lui fit part de mon ressenti, après ce que j'avais éprouvé dans ses bras je ne pouvais pas me permettre de la perdre. Je marqua une courte pause, je me perdais dans ses yeux, s'était comme ci les choses suivaient naturellement leur cours. Je lui soufflais alors qu'elle comptait beaucoup pour moi, je le pensais vraiment. Maxyne avait toujours eu une place importante dans ma vie mais je devais admettre que depuis nos retrouvailles, ce que j'éprouvais pour elle était différent, tellement plus intense. Je continuais de la regarder avec le cœur battant la chamade, ce léger sourire qui se dessina sur son visage me soulageais. Ma main continuait de caresser son visage avec tendresse, Maxyne vint poser sa main sur la mienne, déposant un doux baiser sur ma main. Ce simple contact me faisait frissonner,s 'était bien plus fort que tout. De son autre main, elle s'empara de ma main libre, j'esquissais un petit sourire alors que nos mains venaient de retomber le long de nos corps. Je restais accroché à son regard comme ci s'était impossible de m'en détacher. Je laissa Maxyne me dire ce qu'elle ressentait, elle m'avouait que je comptais beaucoup pour elle et qu'en me voyant, elle avait certains sentiments qui confirmait ce qu'elle pensait. Elle semblait en être au même stade que moi, j'étais toujours perdu mais une part de moi était heureuse de ce qu'il nous arrivait, s'était comme ci s'était inévitable. Maxyne marqua une courte pause, je garda le silence en attendant qu'elle poursuive, elle vint alors poser sa main libre sur ma joue, je ferma les yeux une fraction de secondes afin de savourer le bien être que son geste m'apportait. J'ouvris très vite les yeux pour à nouveau plonger dans ses yeux, elle poursuivit sa tirade en ajoutant qu'elle ressentait quelque chose de très fort pour moi, qu'elle ne regrettait pas ce qu'il s'était passé entre nous, qu'elle en était heureuse et qu'elle avait à nouveau envie de se retrouver dans mes bras. Mon sourire se fit plus grand alors que sa main était toujours sur ma joue, nos autres mains restaient l'une dans l'autre. Je venais d'entremêlés nos doigts, doucement, alors que de mon pouce je caressais sa joue avec tendresse. - Je ressens la même chose pour toi et pour être honnête je n'aurais jamais cru pouvoir ressentir cela pour quelqu'un d'autre que Dylan... Je marqua une courte pause afin de trouver les bons mots. Je ne voulais pas la blesser mais je refusais de lui mentir sur ce que je ressentais. Je laissais mes yeux dans les siens, la sentir si près de moi me donnait la force de tout lui dire. Désormais elle savait ce que j'éprouvais pour elle, je n'avais pas de regrets non plus et j'étais même heureux d'avoir su lui déclarer mes sentiments. Seulement, je ne pouvais pas éviter de parler de Dylan, pas cette fois, et s'était sans doute la partie la plus difficile à lui avouer. - Ce que je ressens pour toi n'a pas de mots... c'est sincère et je ne veux pas te blesser mais je refuses de te mentir... J'employais un ton doux et qui se voulait rassurant mais dans le fond j'étais terrifié à l'idée de la perdre. Je craignais qu'en lui parlant en toute sincérité, elle ne s'éloigne de moi. Je détourna donc mon regard du sien pour fixer le vide, ce que je m'apprêtais à lui dire, j'étais incapable de le lui dire en la regardant dans les yeux. - Dylan a refait irruption dans ma vie et depuis je ne sais plus quoi penser... J'étais incapable d'en dire d'avantage sur le coup, s'était une émotion particulière qui me dominait. Je pris tout de même mon courage à deux mains et regarda à nouveau Maxyne dans les yeux. - Tout est flou pour moi... je me sens partagé entre les sentiments que j'ai encore pour Dylan et ceux que j'ai découvert pour toi... Mon cœur battait à vive allure, signe de cette peur que j'éprouvais mais également de la profondeur de mes sentiments à l'égard de Maxyne. Je me sentais plutôt mal pour le coup, j'avais surtout peur que mes derniers mots ne fasse fuir Maxyne. La perdre serait une véritable déchirure et je ne voulais pas revivre cela une seconde fois, je n'aurais guère la force de le supporter à nouveau.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Lun 11 Jan - 4:41




Prendre le grand air
« The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.

Le simple fait de le revoir après ses quelques jours me faisais bizarre... J'avais ses petits papillons dans le ventre, comme le jour de nos retrouvailles. Je ne comprends pas trop les sentiments que je ressens pour Derek. Je crois que je suis déboussolé car je n'ai jamais vue Derek de cette façon et je ne croyais jamais que j'aurais la chance de le voir ainsi. Il n'y a pas un jour qui est passé sans que je pense à Derek, nous avons légèrement discuté de toute cette situation, pourtant nous étions loin d'avoir réellement trouvé un point final. Nous n'avons également pas décidé de ce qu'il se passera plus tard... maintenant. Notre relation n'est plus aussi clair qu'auparavant, elle est bien loin de l'être ! Je ne voulais pas perdre Derek, ni Dylan, voilà peut-être la raison pour la quelle je ne suis pas capable de mettre le doigt sur mes sentiments. Je ne veux pas perdre 2 être cher à ma vie pour quelque chose de non réfléchi... mais il faut dire que quelque fois je réfléchis beaucoup trop...

Nos doigts étaient entremêlé, se retrouvant le long de nos corps et mon regards était plongé dans le sien. Je venais de lui dire ce que je ressentais pour lui, comment je me sentais face a cette situation. Derek me dit lors qu'il ressentait la même chose, il ajoutait qu'il n'aurait jamais cru ressentir cela pour quelqu'un. Un petit sourire apparu sur mon visage, ses paroles me faisais plaisir, je comprenais également ses sentiments pour Dylan. J'étais bien placée pour comprendre la situation qu'il a avec Dylan. Je ne savais pas trop quoi lui dire, je me sentais soulagée, mais je voyais qu'il n'avait pas terminé ce qu'il avait a dire. Je le regardais alors et attendis qu'il termine ce qu'il avait sur le cœur. Il était tout de même venu jusqu'ici pour parler avec moi. Il me dit alors que ce qu'il ressentait pour moi n'avait pas de moi et que c'était sincère. Il ajoutait ensuite qu'il ne voulait pas me blesser, je l'observais toujours intrigué par la suite de sa pensée. Je ne voulais pas comment il pouvait me blesser, ni même être capable de me faire du mal. Il fini par me dire après quelques secondes de silence que Dylan avait fait irruption dans sa vie et qu'il ne savait plus quoi pensée... Un sentiment immense de tristesse m'envahis... pourtant Derek était mon meilleur ami et Dylan ma meilleure amie je devrais être contente pour eux pourtant j'en étais incapable... Il termina en me disant que tous était flou pour lui et qu'il était mélangé entre les sentiments qu'il avait pour Dylan ainsi que les nouveaux sentiments qu'il avait pour moi. Une pulsion m'envahis et j'enroulais mes bras autour du cou de Derek pour ensuite déposer mes lèvres sur les siennes. Je l'embrassais tendrement pour devenir de plus en plus passionné. Je ne savais pas ce qu'il me prenait, pourtant j'en avais envie, je devais le faire. Notre baiser durait quelques instants, je le stoppais et posais mon front contre le sien. " J'ai de très fort sentiment pour toi Derek, de réel sentiment bien plus fort que j'aurais pu l'imaginé. Je suis tous aussi mélangé que toi, pourtant il y a tout de même un sentiment au fond de moi qui souhaite voir ce qu'il pourrait arriver entre nous... Mais j'ai peur également... vraiment peur... Je ne veux pas te perdre... " Je fermais les yeux et restais ainsi quelques instants. Je fini par me reculer et dis. " Je t'aime toi et j'aime Dylan, je ne voudrais pas être celle qui brise tous vos chances si vous souhaitez être ensemble... Je veux vous voir heureuse... Mais pourtant... " Je baisais les yeux... tristesse. C'était vrai, mais j'avais également envie de voir ce que tous cela pourrait donner... nous deux ensemble...

acidbrain




You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Mar 12 Jan - 8:34




Prendre le grand air
« Because of you... » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.


Je devais savoir ce que je voulais vraiment. Je me sentais plutôt perdu entre mes sentiments toujours présents pour Dylan et ceux que j'avais découvert pour Maxyne. Je détestais me prendre la tête, pour dire vrai, je faisais toujours tout pour simplifier les choses mais je devais admettre que pour le coup j'avais perdu tout contrôle de la situation. Ce qu'il s'était passé avec Maxyne était inattendu mais je ne pouvais pas ignorer ce que j'avais ressenti dans ses bras. C'était des sentiments profonds et qui remettait tout en question. J'avais espéré revoir Dylan depuis notre rupture mais désormais je ne savais plus où j'en étais, ni quoi faire. J'avais donc pris du temps pour moi afin de m'y retrouver mais plus je réfléchissais à la situation et moins je parvenais à savoir ce que tout cela signifiait pour moi, ce que je voulais vraiment. Je m'étais donc tourné vers mon meilleur ami, je savais que je pouvais tout dire à Noah, il avait toute ma confiance et comme à l'accoutumée, ses conseils avait étaient de bonne écoute. Il avait raison, je devais absolument voir Maxyne afin de savoir où notre relation en était. Je devais admettre que quelque part, cette confrontation avec elle me faisait peur. Maxyne était une fille exceptionnelle et je ne voulais pas la faire souffrir, elle méritait tellement d'être heureuse. Seulement à trop chercher des réponses seul dans mon coin, j'avais réalisé que je risquais bien plus de la perdre.


En voyant qu'elle n'était pas chez elle, ni au travail, j'avais pensé à la vallée. Je connaissais très bien Maxyne et je savais que cet endroit était devenu une sorte de refuge pour elle avec le temps. Je tenta donc le coup et marcha en espérant la voir, j'en avais besoin. Je commençais à me dire que je m'étais trompé lorsque j'aperçus une silhouette assise sur un banc. Il fallait que je sois fixé, je m'approcha donc et en constatant qu'il s'agissait bien de Maxyne, un fin sourire se dessina sur mes lèvres alors que mon coeur manqua un battement. S'était incontrôlable, il me suffisait de poser mon regard sur elle pour avoir le coeur qui s'emballe. Sur le coup, je n'étais pas très sur de moi, je me contenta de la saluer, précisant que j'avais besoin de lui parler. En premier lieu, Maxyne resta figée probablement surprise de me voir débarquer, finalement elle se leva puis enroula ses bras autour de mon cou. La sentir à nouveau dans mes bras me faisait un bien fou, j'en avais eu envie de nombreuses fois depuis nos retrouvailles. Maxyne m'avouait ce qu'elle éprouvait par rapport à notre situation, je ressentais précisément la même chose. Quelque part, s'était déroutant mais d'un autre côté j'étais heureux de voir que je n'étais pas le seul à ressentir ces sentiments si particuliers à son égard. Seulement la situation était loin d'être simple, Dylan avait refait irruption dans ma vie et j'avais toujours de profonds sentiments à son égard. Je n'étais pas du genre à jouer sur deux tableaux donc je fis preuve d'honnêteté envers Maxyne en lui avouant que je me sentais partagé entre mon amour pour Dylan et celui que j'éprouvais pour elle également. J'avais conscience qu'il s'agissait de deux amours bien différents mais qui avait tous deux leur importance.


Nos doigts entremêlés et nos bras le long de nos corps, je venais de me détacher du regard de Maxyne. Parler de Dylan me mettait toujours mal à l'aise, en général s'était un sujet de conversation que j'évitais par tous les moyens, mais cette fois je ne le pouvais pas. Je tenais à être honnête avec Maxyne, elle le méritait, je refusais de me jouer d'elle. Je venais d'avouer ce qui me retenais d'aller vers elle, je craignais sa réaction. J'avais peur de la blesser au point qu'elle décide de ne plus me voir, la perdre serait une douleur profonde. J'angoissais à cette idée lorsque je senti les bras de Maxyne s'enrouler autour de mon cou à nouveau. J'étais plutôt surpris par son geste mais je ne demandais pas mieux que d'avoir ce genre de contact avec elle. Je tourna donc à nouveau la tête pour me retrouver une nouvelle fois plongé dans ses yeux. Je pourrais passer des heures à me perdre dans son regard, s'était bien plus fort que moi. Je me laissais guider ne sachant pas trop comment réagir pourtant je sentais cette envie pressante de prendre possession de ses lèvres grandir en moi. Je n'avais plus envie de réfléchir l'espace d'un instant, je me sentais attiré par ses lèvres comme ci elles m'appelait. Maxyne avançait son visage vers le mien pour que nos lèvres se touchent. Un baiser loin d'être hésitant, au contraire il était rempli de tendresse puis il devint plus passionné. Je me sentais étrangement bien, je passa une main sur sa nuque pour approfondir notre échange alors nos doigts restaient entremêlés. Mon cœur battait à vive allure, nos lèvres se séparèrent pour qu'on reprenne nos respirations respectives, Maxyne vint doucement coller son front au mien alors qu'un fin sourire était présent sur mon visage. Je laissais Maxyne s'exprimer, elle disait qu'elle avait des sentiments profonds et bien réels à mon égard, que s'était plus fort que ce qu'elle avait pu imaginer. Elle m'avouait qu'elle avait également peur de me perdre. Savoir qu'elle ressentait la même chose que moi me faisait chaud au cœur mais l'idée qu'on puisse se perdre l'un et l'autre était douloureuse. Maxyne se recula un peu puis me disait sa façon de pensée, à savoir qu'elle ne voulait pas être celle qui s'interposerait entre Dylan et moi, qu'elle voulait notre bonheur. Je sentais que pourtant cela l'affecterait de nous voir ensemble, moi même je ne savais pas avec laquelle des deux je voulais vraiment être. Maxyne venait de baisser les yeux, je pris son menton dans la paume de ma main afin qu'elle me regarde à nouveau. - Je te connais Maxyne et je sais que tu es sincère quand tu dis que tu veux notre bonheur… Je marqua une courte pause, je voulais trouver les bons mots, prendre la bonne décision. - Grâce à toi j'ai retrouvé quelque chose que je pensais avoir perdu pour toujours… j'aime profondément Dylan et je ne veux pas la blesser mais tu sais qu'on a un lourd passé elle et moi… le genre de passé qui laisse des traces peut-être marqué pour toujours… Je continuais de garder mon regard dans celui de Maxyne, tentant de m'exprimer le plus clairement possible même si je devais admettre que s'était loin d'être évident. - Je ne peux pas te promettre une belle histoire d'amour comme dans les films mais j'ai très envie de savoir si on peux avoir une chance toi et moi… Je posa à nouveau ma main sur sa joue, doucement et la caressa tendrement. - Je ne veux pas parler de relation officielle mais je n'ai aucune envie que ça s'arrête pour toi et moi… Je me mordis la lèvre dans un geste nerveux, j'avais le cœur qui battait à grande vitesse. Ce que je ressentais pour Maxyne avait un effet complètement dingue sur moi. Je savais que je risquais de perdre Dylan en m'engageant dans cette voix avec Maxyne mais s'était plus fort que moi, je ne pouvais pas nier ce que je ressentais pour Maxyne et encore moins laissé passer cette chance qui s'offrait à nous.

acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Jeu 14 Jan - 0:54




Prendre le grand air
« The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. » Feat . Derek Teller & Maxime Harrington.

J'étais contente d'avoir discutée avec Andrea avant d'avoir cette rencontre avec Derek. Je suis surprise, mais j'ai eu l'occasion de réfléchir à cette conversation avant, je ne suis donc pas prise au dépourvu. Pourtant, je ne me sens pas du tout prête à avoir cette conversation. Ce n'est pas pour rien que je n'avais toujours pas appelé Derek pour lui parler. J'étais cependant contente qu'il est pris l'initiative de venir me voir, car je ne sais pas si un jour j'aurais eu le courage de le faire. Je ne cacherais pas que j'étais très heureuse de le revoir, le simple fait de voir son visage me réchauffe le cœur et me fais sentir bien. Derek réussi à me faire sentir comme je ne me suis jamais senti avec personne, son nom me fait sourire. Ses bras me fait sentir bien, sa peau contre la mienne me fait du bien et me manque à un tel point. Je crois que le revoir me fait penser à des chosesque je n'ai pas réussies à penser lorsque je suis toute seule dans mon salon à ruminer toutes mes pensées. J'ai clairement des sentiments pour lui, très fort, mais je ne peux certainement pas nier les sentiments que j'ai pour Aymeric. Je ne veux pas passer à côté de quelque chose avec Derek, ni à côté de quelque chose avec Aymeric. Pourtant, ce n'est pas saint d'être avec les deux.

L'embrasser était tous simplement plus fort que moi, je ne pouvais pas résister, mon corps voulait simplement se rapprocher de lui. Les lèvres contre les miennes me manquait. je ne savais plus trop quoi passer. Son contacte me faisait tout simplement frisonner de la tête jusqu'au bout de mes orteils. Je stoppais notre baiser et lui confiais ce que j'avais sur le cœur, ne voulant pas lui cacher quelque chose. Je voulais sincèrement que nous soyons sur la même longueur d'onde. J'avais baisser mon regards, mais Derek prit mon menton dans la paume de sa main pour que je plonge mon regards dans le sien. Il me dit alors que je lui avais fais revivre des sentiments qu'il n'avait pas vécu depuis Dylan et que leur passé être très lourd, qu'il avait laissé des traces. Il prit quelques instants et me dit qu'il ne pouvait pas me promettre une histoire d'amour, mais qu'il avait très envie de voir ce qu'il pouvait y avoir entre nous. Il termina en me disant qu'il n'avait aucune envie que tous ce termine entre nous. Il se mordit la lèvre, d'un geste nerveux. Je souris et posais mes lèvres tendrement sur les siennes. Je me reculais légèrement et lui souris. " J'ai très envie de voir ce qui pourrait ce passer entre nous... vraiment. Je ne veux pas que tous ce termine aussi rapidement. " Je passais mes bras autour de son cou et collais mon corps contre le sien. Je ne pouvais m'empêcher de sourire, je ne voulais pas pensée au problème que cette relation non officielle allait causer comme dégât. " Je ne peux pas croire tous ce qui se passe entre nous, j'ai l'impression que tous cela n'est pas réel... Vous me faite beaucoup trop d'effet Monsieur Teller ! " Je lui fis un clin d’œil et un sourire radieux. Je ne pouvais pas cacher le sentiment que j'éprouvais en ce moment, j'étais contente d'essayer avec Derek, du moins voir ce qu'il pourrait bien arriver. Je repoussais les pensées que j'avais pour Dylan et celle que j'avais pour Aymeric, je préférais ne pas y penser. " Vous avez envie de passer la reste de la journée avec moi monsieur ? " Je l'observais et l'embrassais, un baiser tendre, passionné et qui ne pouvais que je convaincre d'accepter cette proposition. J'étais bien heureuse d'être dans un coin reculé, il n'y avait personne pour nous voir. Je passais une main dans ses cheveux et me collais davantage.

acidbrain




You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Dim 17 Jan - 14:10
PRENDRE LE GRAND AIR× ft. MAXYNE & DEREK
C'était étrange à dire mais le temps avait un drôle d'effet parfois, du moins je trouvais. Je ne pouvais pas expliquer ce changement qui s'était produit en moi depuis mes retrouvailles avec Maxyne. Je l'avais toujours trouvé très attirante mais jusqu'à présent, la seule fille que j'ai aimé n'était autre que Dylan. Si on m'avait dit un jour que j'éprouverais des sentiments aussi intense pour une autre jamais je n'aurais pu y croire. Pourtant s'était arrivé avec sa meilleure amie, malgré nous, mais s'était bien réel et je ne pouvais le nier. Depuis, je me posais de nombreuses questions, je ne savais plus où j'en étais, j'étais clairement perdu entre mon amour toujours présent pour Dylan et celui que j'éprouvais envers Maxyne. Je ne savais pas du tout quoi faire mais mon meilleur ami avait su me conseiller et m'aider. Je savais ce que j'avais à faire à présent, il ne me restait plus qu'à trouver le courage d'aller jusqu'au bout. C'était évident dans le fond, je devais être fixer sur ma relation avec Maxyne avant même d'envisager quoi que ce soit avec Dylan. J'avais donc pris la décision d'aller voir Maxyne, rester le doute n'était plus possible, il fallait que je saches ce que je voulais vraiment. J'avais donc pris la direction de chez Maxyne, constatant qu'elle ne se trouvait ni chez elle, ni au travail, je tenta le coup en me rendant à la vallée. Je savais ce que cet endroit représentait pour Maxyne, une fois sur place j'entamais une marche à pieds. Je distingua alors une silhouette assise sur un banc, je m'approcha afin d'en avoir la certitude, en voyant qu'il s'agissait effectivement de Maxyne, mon cœur manqua un battement. Je devais admettre que sa présence m'avait manqué, je savais que vis-à-vis de Dylan ce n'était pas correct mais j'avais pourtant eu envie d'être à nouveau dans ses bras, de nombreuses fois. La sentir à nouveau contre moi me procurait un bien fou et me rendait plus confiant. Je ne pouvais pas m'expliquer cet effet complètement dingue qu'elle avait sur moi. Maxyne me confiait ce qu'elle ressentait par rapport à notre situation, je la comprenais entièrement, j'éprouvais le même ressenti. Une part de moi doutais mais une autre part de moi était heureuse de ce qu'il nous arrivait. Je tentais de m'exprimer de façon cohérente, dans un premier temps ce n'était pas forcément évident, mais plus je sentais sa peau contre la mienne et plus je me sentais rassuré. Je ne pouvais pas lui mentir, je préférais lui dire la vérité même si je craignais de la perdre en retour. Je savais d'avance que je ne le supporterais pas mais je n'avais pas le choix de courir ce risque. Je venais de lui avouer que je me sentais largué entre les sentiments que j'avais encore pour Dylan et ceux que j'avais découverts pour elle. J'avais détourné mon regard du sien me sentant peu sur de moi. Maxyne enroula à nouveau ses bras autour de mon cou, j'étais plutôt surpris par son geste mais mon premier réflexe fut de plonger à nouveau dans ses yeux. Dans son regard je me sentais tout simplement bien, je m'y perdais doucement. C'était comme ci le reste du monde venait de disparaître en une fraction de secondes, je ne pouvais plus réfléchir, plus rien contrôler. Nos lèvres se trouvèrent pour un tendre baiser qui devint très vite passionné. Je pouvais sentir mon cœur devenir léger, comme ci j'avais besoin de retrouver ses lèvres pour me sentir mieux. Notre baiser pris fin au bout de je ne sais combien de temps, nos regards s'accrochèrent à nouveau. Maxyne me disait ce qu'elle désirait, ce qu'elle éprouvait vis à vis de ses sentiments pour moi, de mon histoire qui pourrait renaître de ses cendres avec Dylan. Elle me disait clairement qu'elle ne voulait pas s'interposer entre Dylan et moi pourtant elle n'avait pas terminé de tout me dire. C'était inutile qu'elle en dises d'avantage, j'avais parfaitement compris ce qu'elle pensait. Je me sentais mal à l'aise par rapport à Dylan car au fond de moi, je l'aimais toujours profondément. Je n'avais rien caché à Maxyne mais il fallait que je prenne une décision, tout dépendait de moi et je n'étais pas à l'aise avec cette idée. Pourtant, je devais me montrer fort et décider de ce que je voulais vraiment. Maxyne venait de baisser les yeux, je pris son menton dans la paume de ma main afin qu'elle me regarde à nouveau. Dans les yeux, je lui disais que mon passé avec Dylan laissait des traces, je n'arrivais pas à ne plus y penser et je ne voulais pas que Maxyne pense le  contraire car cela en reviendrait à lui mentir hors je n'étais pas quelqu'un d'égoïste, ni de faux. Je lui avouais que j'aimais toujours Dylan mais que j'étais incapable de laisser passer cette chance qui s'offrait à nous. Je n'avais aucune envie que tout se termine entre Maxyne et moi et je lui disais cela avec sincérité. Nos mains entremêlés, Maxyne me regarda un instant. J'avais le cœur qui battait à vive allure sous son regard, elle approcha doucement son visage vers le mien pour un nouveau baiser. J'étais incapable de résister à l'appel de ses lèvres, je répondis à son baiser avec tendresse alors que je venais glisser à nouveau une main dans sa nuque. Ce que je ressentais à cet instant était intense, je me sentais étrangement bien malgré la situation. Maxyne se recula quelque peu puis m'avoua qu'elle avait très envie de voir ce que ça pourrait donner, nous deux, ensemble. Je constatais qu'elle avait les mêmes désirs que moi, j'étais désormais soulagé et heureux d'essayer avec elle. Maxyne venait de passer ses bras autour de mon cou, je glissa mes mains sur ses reins afin de la tenir. Son sourire devait être contagieux car je ne pu m'empêcher de sourire à mon tour. - J'en ai très envie aussi… je crois que j'avais peur que tu me repousses… Je ne disais pas vraiment le fond de ma pensée à cet instant car si j'avais poursuivis, je lui aurais dis que j'avais eu peur qu'elle me repousse à cause de son amitié avec Dylan. C'était mal, je le savais, mais je ne voulais plus parler de Dylan, je voulais seulement être avec Maxyne. Cette dernière me disait qu'elle avait du mal à réaliser, elle plaisantait en lui disant que je lui faisais beaucoup trop d'effets. La voir aussi radieuse me faisait sourire d'avantage, Maxyne accompagnait ses dires d'un clin d’œil qui me faisait littéralement fondre. - C'est justement le but… j'aime vous rendre complètement dingue mademoiselle Harrington… Je vins tendrement coller mon front au sien et lui vola un petit baiser, un baiser que je n'hésitais pas à approfondir. C'était la première fois que j'étais aussi sur de moi en l'embrassant, je voulais qu'elle le ressente à travers notre échange. Je ne voulais pas penser aux conséquences que tout cela impliquerait, je voulais seulement profiter de chaque secondes à ses côtés. Au bout d'un moment, nos lèvres se détachèrent afin qu'on puisse reprendre nos respirations respectives. - Est-ce que ça te paraît assez réel à présent ? Je venais de lui poser cette question avec un sourire en coin et un air plutôt coquin. Maxyne me connaissait et elle savait comment je fonctionnais, ne plus me prendre la tête d'un coup me libérais je devais l'avouer. Maxyne me souriait, elle était tellement belle, elle me demanda si je voulais passer le reste de la journée avec elle. Le baiser qu'elle m'offrit suite à sa demande ne pouvait pas me faire résister à sa proposition, j'en avais vraiment envie. Maxyne venait de passer une main dans mes cheveux, nos corps s'étaient dangereusement rapprochés pour se coller l'un à l'autre. Ma langue jouait avec la sienne sans relâche puis on se détacha quelque peu pour reprendre à nouveau nos respirations. Je vins coller mon front contre le sien dans un élan de tendresse. - Je ne vois pas comment je pourrais refuser une telle proposition et puis je n'ai aucune envie d'être ailleurs… Je ferma les yeux un instant afin de savourer ce bien être que j'éprouvais dans ses bras. Il y avait vraiment longtemps que je n'avais pas éprouvé cette sensation et la retrouver me faisait un bien énorme. Évidemment, je gardais encore mes blessures en rapport avec Dylan mais à cet instant précis, je préférais ne pas y penser et me laisser aller dans ses bras, là où je me sentais moi même, en pleine confiance.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Jeu 28 Jan - 14:08

«prendre le grand air»

Derek
&
Maxyne

J'avais eu l'envie de venir courir pour me changer les idées, la vallée est  vraiment l'un de mes endroits préférés pour réfléchir et me vider l'esprit. Je ne sais pas trop pourquoi, mais regarder la vallée et le magnifique paysage me fait plaisir. Cet endroit est réellement merveilleux, c'est mon endroit secret. Il y a peu de gens qui sait que je viens me cacher ici lorsque j'ai besoin d'être seule. J'étais donc très surprise de voir Derek apparaitre, pourtant j'étais heureuse de le voir malgré tout. J'étais surprise de le voir car je pensais justement a lui lorsqu'il est venu me voir. Derek me fait toujours cette effet que je ne comprends pas du tout. Le revoir après tous ce temps me faire remarquer qu'il m'a manqué, que j'avais des sentiments pour lui. C'était de plus en plus clair, je ne sais pas si je suis amoureuse de lui, mais j'ai quelque chose de très fort pour lui, vraiment.

Je mentirais en disant que je ne suis pas excitée à l'idée de voir ce qu'il va se passer entre nous. Je ne pouvais pas cacher le sourire radieux qui se trouvait sur mon visage. Je suis vraiment heureuse qu'il est le même sentiment que moi, j'ai très envie de voir ce qu'il pourrait y avoir entre nous. Il me dit alors qu'il avait peur que je le repousse, pourtant depuis le début tout est clair, je ne regrette pas ce qui s'est passé entre nous. Bien qu'il ne connaissait pas tous a fait bien le fond de mes pensées, de mes sentiments... Il faut dire que j'ai la même crainte que lui... du moins j'avais la même crainte que lui... j'avais peur je ne voulais pas être rejeté par lui, je ne voulais pas revivre cette situation de nouveau. Je ne voulais pas souffrir et me sentir abandonnée encore. Dans cette situation, il y a également notre amitié qui est en jeu et je ne veux pas le perdre... non il compte beaucoup trop a mes yeux pour que je le perde. Je lui dis que j'avais l'impression que tous ceci semblait peut réel et qu'il me rendait complètement dingue. Il me répondit qu'il adorait me rendre complètement dingue et il vint coller son front contre le mien. Je ne pouvais m'empêcher de sourire tellement je me sentais bien a cette instant précis. Il vint ensuite poser ses lèvres contre les miennes, un baiser doux et merveilleux pour prendre de plus en plus de passion. Je ne comprenais pas tous ce qui pouvait ce passer en ce moment, mais j'étais combler de bonheur. Il stoppait notre baiser et j'en profitais pour reprendre mon souffle. Derek me demandait alors si tous semblait plus réel maintenant. Son petit sourire en coin et son air coquin me faisait complètement fondre, comme il peut être aussi adorable et si charmant. J'avais bien de la difficulté à le croire. « Je crois pas... je ne suis pas encore tous à fait convaincue pour le moment.. » Je lui souris, un joli petit sourire en coin et j'ajoutais un clin d’œil. Je suis certaine qu'il comprenait tous à fait ce que je voulais dire ! Je me collais d'avantage sur lui, jetant un coup d’œil pour voir si nous étions toujours seule. À cette heure il y a peu de gens dans la vallée et surtout dans ce coin, donc nous étions tranquille. Plusieurs idées me passait par la tête... plusieurs envies également... Je déposais un tendre baiser sur ses lèvres. Je lui demandais alors s'il avait envie de passer le reste de la journée avec moi. Je l'embrassais pour le convaincre et je passais une main dans ses cheveux pour me coller d'avantage. Il me dit alors qu'il ne voyait pas comment il pouvait refuser cette offre et qu'il ne voulait pas être ailleurs. Je lui souris, heureuse de l'entendre et je l'embrassais tendrement. « Je n'ai pas envie qu'être ailleurs aussi... j'ai qu'une envie être près de toi... » Je l'observais de nouveau et lui souris. Il y a déjà un moment que nous nous étions pas revu, ce depuis la soirée de l'Halloween et cette soirée ne c'était pas passer comme je l’aurais imaginé. Cette homme me faisait un effet incroyable sur moi, un effet fou, tous mon corps le ressentais. Je vins déposer un baiser au creux de son cou et montant jusqu’à sa mâchoire, traçant un chemin de baiser. Je refis le chemin jusqu'au creu de son cou et lui chuchota à l'oreille. « J'ai très envie de vous monsieur Teller, très envie de vous... » Je déposais un baiser de nouveau dans son cou et vint retrouver ses lèvres que j'embrassais avec passion. L'envie montait en moi et toutes ses idées revient dans mon esprit.

camo©015



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
informations
⊹ En ville depuis : 02/10/2015
⊹ Textos : 200
⊹ Emplois : Patron d'un garage
⊹ Célibrité sur l'avatar : Jensen Ackles
⊹ Love ♥ : C'est bon et douloureux à la fois...

Prendre le grand air


Derek J. Teller le Jeu 17 Mar - 16:24
PRENDRE LE GRAND AIR× ft. MAXYNE & DEREK
J'avais besoin d'être fixé sur ma relation avec Maxyne, je ne pouvais plus rester dans le doute. Je savais que j'avais encore des sentiments pour Dylan, rien ne changeait, elle hantait toujours toutes mes pensées et elle continuait de me manquer. Je ne savais pas si notre histoire avait droit à une nouvelle chance mais j'en avais envie, je désirais renouer avec Dylan mais je ne pouvais pas ignorer ce que j'éprouvais pour Maxyne. Ce qui était arrivé entre nous était des plus inattendu mais je n'avais pas de regrets, ce que j'avais éprouvé dans ses bras m'avait apporté quelque chose que je pensais ne plus jamais ressentir. Pourtant s'était arrivé, grâce à Maxyne je m'étais senti complètement heureux pour la première fois depuis longtemps. En revoyant Maxyne, je fus hésitant dans un premier temps mais je retrouvais cette assurance dont je faisais preuve à l'accoutumée rapidement. C'était dingue, je ne pouvais pas me l'expliquer mais Maxyne avait cet effet étrange sur moi. Il me suffisait d'échanger quelques mots avec elle pour me sentir mieux. J'étais même soulagé de voir qu'elle ressentait la même chose que moi. Je ne voulais pas lui cacher que j'avais toujours des sentiments pour Dylan mais je ne voulais pas non plus faire comme ci tout pouvait redevenir comme avant entre nous. Quelque chose avait changé dans notre relation, je la voyais différemment et cela me plaisait. Je venais de lui avouer que j'avais eu peur qu'elle me repousse, s'était une partie de la vérité car nombreuses étaient mes craintes et la plus grande était sans aucun doute celle de la faire souffrir. Seulement, il était préférable que je ne lui fasse pas part de mon ressenti à ce propos, je ne voulais pas être celui qui l'abandonnerais comme on avait déjà pu l'abandonner dans le passé. Maxyne s'était confié à moi au sujet de son ex fiancé, au sujet d'Aymeric. Dans le fond, je me posais cette question, je me demandais si elle éprouvait encore des sentiments pour lui. J'aurais pu choisir de lui poser la question mais je préférais m'abstenir pour le moment, quelque part je craignais la réponse qu'elle aurait à me donner. C'était toujours compliqué à gérer pour moi mais pour le moment je me sentais bien dans ses bras et s'était tout ce qui m'importait. Maxyne savait me redonner le sourire sans le moindre effort, s'était important car j'en avais besoin. Maxyne peinait à réaliser ce qui arrivait entre nous, elle me disait que je la rendais complètement dingue. Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire, je la taquinais en lui disant que j'adorais la rendre dingue. Je vins ensuite coller doucement mon front contre le sien, dans un élan de tendresse, puis pris possession de ses lèvres. Je n'avais jamais embrassé Maxyne de façon si profonde, je voulais qu'elle ressente ce qu'elle m'apportait à travers notre échange, je voulais qu'elle saches que j'étais sur de moi malgré tout, malgré la situation délicate dans laquelle nous étions. Je me détacha quelque peu afin qu'on reprenne nos souffles, je lui demandais dans un murmure si désormais cela lui paraissait assez réel. Maxyne esquissait un petit sourire en coin en me disant qu'elle n'était pas très convaincue pour le moment. Je souriais toujours en coin, je comprenais très bien ce qu'elle avait en tête et cela n'était pas pour me déplaire. Lorsque Maxyne jeta un coup d’œil rapide autour de nous, j'en fis autant pour constater que nous étions seuls. Je tourna à nouveau ma tête vers Maxyne pour que nos regards se croisent, je lui souriais toujours avec cet air coquin. - Hum… je vois… je pourrais peut-être te convaincre autrement qu'en dis-tu ? J'employais un ton très doux, je lui faisais clairement comprendre que j'avais les mêmes idées qu'elle en tête. Maxyne revint coller ses lèvres sur les miennes pour un autre baiser passionné. Nos corps se rapprochèrent dangereusement, je sentais un certain désir naître en moi en sentant son corps collé au mien. Je n'avais même pas envie de réfléchir, simplement de me laisser aller dans ses bras comme ci le monde nous appartenait. Lorsque nos lèvres se séparèrent à nouveau, Maxyne me demandait de passer la journée avec elle, je n'avais aucune envie d'être ailleurs. Maxyne partageait mon avis, elle me disait que sa seule envie était d'être avec moi. Il était vrai qu'on ne s'était pas retrouvés seuls depuis un moment, depuis la soirée Halloween plus précisément. A vrai dire, cette soirée m'avait surtout mis mal à l'aise avec la présence de Dylan. Quoiqu'il en soit, j'étais vraiment heureux de retrouver Maxyne, elle m'avait sincèrement manqué. - Je partage ton envie… je ne m'étais pas rendu compte à quel point tu m'avais manqué bella… Maxyne me souriait finement, elle vint alors déposer des baisers dans mon cou puis poursuivit son chemin jusqu'à ma mâchoire. Je la laissais faire sans opposer de résistances, de multiples frissons me traversaient. Maxyne m'embrassait dans le cou, je sentais un certain désir naître en moi alors que nos corps restaient collés l'un à l'autre. Je me mordais la lèvre inférieure alors que Maxyne me disait qu'elle avait envie de moi. Je rencontra son regard, ses lèvres vinrent se poser une nouvelle fois sur les miennes. Je lui rendais son baiser avec passion, puis avec plus de fougue. Nos lèvres se détachèrent un court instant après, à bout de souffle j'approchais mes lèvres près de son oreille. - Tu vas vraiment finir par me rendre dingue… Je disais cela dans un murmure alors que je déposais des baisers dans son cou. Le fait que nous étions seuls et à l'abri des regards me rendait confiant. Je n'avais pas envie de penser à autre chose, ni même de réfléchir. Je céda donc à ce désir intense que j'éprouvais, je pouvais sentir tout mon corps la réclamer. Mes baisers poursuivaient leur chemin sur son épaule alors que j'avais doucement baissé son haut. Je releva ensuite la tête pour capturer à nouveau ses lèvres, m'asseyant sur le banc alors que Maxyne venait de se mettre à califourchon sur moi. Mes mains posés sur ses reins, je fis glisser l'une d'elle dans son dos pour détacher son soutien gorge. S'était plus fort que moi, je la désirais intensément et j'avais le cœur qui battait la chamade. Elle était irrésistible, tout simplement.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fonda

avatar
informations
⊹ En ville depuis : 13/09/2015
⊹ Textos : 923
⊹ Emplois : Architecte .
⊹ Célibrité sur l'avatar : Emily Bett Richards
⊹ Love ♥ : La situation est plutôt compliquée...

Prendre le grand air


Maxyne I. Harrington le Mar 22 Mar - 14:59

«prendre le grand air»

Derek
&
Maxyne
Je croyais vraiment que ma journée serait merdique et qu'elle allait se terminer d'une très mauvaise façon. Pourtant, je me suis totalement trompée et je risque de passée l'une de mes plus belle journée depuis un petit moment. J'avais la tête complètement pleine et je ne savais pas du tout ce que je devais faire. J'avais très envie d'être avec Derek, c'est retrouvaille a ressorti plusieurs choses au fond de moi. Plusieurs choses que je n'aurais jamais imaginé, mes sentiments pour Derek. Il y avait bien quelques choses entre nous, pourtant je ne voyais pas ses sentiments avoir atteint le niveau amoureux. Je le voyais au niveau de l'amitié, Derek a toujours été mon meilleur ami et il était le copain de ma meilleure amie. Je ne comprends toujours pas ce qu'il c'est passer pour que nous arrivions a ce point. Cependant, il y avait quelques choses de très libérateur en moi. Je me sentais un peu comme libéré, j'ai l'impression que ce sentiment a toujours été la, au fond de moi. Ma pensée numéro un va a Dylan, je me sens tellement mal de devoir me retrouver dans cette situation. Elle ne sait rien pour le moment, mais je devrais bien un jour lui dire ce qu'il est arrivé avec Derek. Cette fille est ma meilleure amie depuis des années, je ne peux pas terminer cette longue amitié de cette façon. Donc, lorsque j'ai vu apparaitre Derek, je ne savais pas du tout comment je devais réagir. J'étais pourtant heureuse de lui voir enfin depuis tout ce temps. Je ne l'ai pas revu depuis l'halloween et ce n'était pas la meilleure soirée de ma vie. Dylan était présente et nous n'avons pas profité du moment comme nous l'aurons aimé, au contraire. L'atmosphère n'était pas la meilleure, pas du tout même c'était plutôt tendue. Nous nous sommes toute suite emporté après seulement quelques phrases, je ne pouvais me retenir et nos lèvres se sont toute suite retrouver. J'avais l'impression que nous nous étions jamais quitté, que nous avions toujours été un près de l'autre. Il me demandait si je trouvais le tout réel, car je n'étais pas du tout sur que c'était réel, je me trouvais sur un nuage. Je lui dis que je n'étais pas très convaincue pour le moment. J'ajoutais un joli sourire et un clin d’œil, il savait bien que je plaisantais, que j'avais seulement envie de me faire convaincre. Il me répondit et me dit qu'elle pouvait me convaincre autrement. J'étais curieuse et j'avais très envie de voir comment il allait me convaincre ! Cependant, je voyais bien qu'il avait les mêmes idées que moi, je l’embrassais sans plus attendre. Je lui confessais que je n'avais pas envie d'être ailleurs, que je voulais être près de lui. J'étais que plus heureuse de l'entendre dire qu'il partageait cette même envie et qu'il n'avait pas remarquer avant aujourd'hui a quel point je lui avais manqué. « Tu m'as énormément manqué aussi ! » Je commençais a déposer plusieurs baiser dans le creux de son cou, lui montrant l'envie qui ne faisait que grandir au fond de moi. J'avais envie de lui, maintenant dans se parc. Je lui partageais cette pensée, que j'avais envie de lui. Il vient retrouver mon regard et nos lèvres de sont ensuite retrouvé de nouveau. La passion et les frisons envahis tout mon corps. Il stoppait notre baiser et me soufflait a l'oreille que j'allais le rendre fou. Un sourire apparu automatiquement sur mon visage. Il vient ensuite déposer plusieurs baisers dans mon cou, je savourais son contacte et l'effet énorme qu me procurait. Il allait me rendre folle lui également. Ses baisers fit un chemin jusqu’à mon épaule, après avoir baiser mon haut avec délicatesse. Il m’embrasait de nouveau et s'assit sur le banc. Sans même réfléchir, j'allais m’asseoir a califourchon sur Derek. Les mains poser sur mes reins, il détachait ma brassière. L'envie ne pouvait pas être plus grande entre nous, il me rendait complètement folle. Je l'embrassais passionnément, je lui remontais les bras au dessus de sa tête et lui enlevait son chandail, pour ensuite le laisser tomber sur le banc près de nous. J'enlevais ensuite mon haut et ma brassière, que je mis avec son chandail. Je me foutais complètement de savoir si nous allions nous faire surprendre. Je trouvais la situation encore plus excitante ! De toute façon, l'endroit était tellement reculer et peu emprunté, nous allions être tranquille. Je décidais de prendre les choses en main, je fis un chemin de baiser de sa mâchoire jusqu’à son nombril, me retrouvais en genoux devant lui. Je détachais son pantalon tout en remontant tranquillement et baiser le tout, laissant apparaitre le bas de son corps. Je descendis de nouveau et entrepris de lui montrer l'envie que j'avais moi lui en ce moment. J'avais envie de lui, maintenant.
camo©015



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



informations

Prendre le grand air


Contenu sponsorisé le
Revenir en haut Aller en bas

Prendre le grand air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comment interdire à l'utilisateur de mettre la fenêtre en " grand écran " ? [RESOLU]
» Grand ménage de printemps
» Un grand bonjour à tous
» Un grand bonjour de TiliN
» Quel est le plus grand navet cinématographique que vous ayez vus?

Destiny Love :: West Neighborhood :: Mission Valley West-